Bitcoin prend le métro

0
270

« On ne comptera bientôt plus les publicités qui, dans le métro parisien, évoquent, vantent ou moquent (qu’importe) Bitcoin. J’ai déjà évoqué dans le lardon des offenses la plus savoureuse d’entre elles. Mais il me semble qu’il faut aborder le phénomène de manière plus large.

Le métro est un endroit où l’on accède en payant ou en trichant, les deux pratiques ayant d’ailleurs mollement évolué au fil du temps. Voyez L’Acéphale page 157. Le paiement y est contrôlé, l’essentiel du personnel semblant d’ailleurs dorénavant affecté à la surveillance plutôt qu’au service des usagers. On y fait la manche ou la charité, toujours en cash à ce jour. Les hauts-parleurs signalent en plusieurs langues la présence de pickpokets. Certains de ceux-ci exploitent le NFC avec plus d’adresse que la RATP elle-même.

La Bourse et la Monnaie y ont leurs stations et la seconde y fait régulièrement sa publicité, en septembre 2021 avec une campagne de Myphoto ou ces jours-ci pour Monnaies et Merveilles avec l’agence Claudine Colin.

Au total, un bon endroit pour faire de l’économie dans sa tête autant que le permettent les intrusifs fragments de musique, graves ou rythmes, échappés des baladeurs de vos voisins. La publicité y est aussi l’une des principales menaces contre la liberté de rêver du voyageur, en même temps qu’elle fournit des stimuli à sa réflexion… »

Article de Jacques Favier à lire sur son blog, La Voie du Bitcoin