Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 6623 € -0.12%
USD 7810 $ -0.12%
CAD 9970$ -0.16%

Bitcoin au service du renseignement

Une enquête réalisée dans le cadre de l’affaire Giroud a mis à jour des documents qui montrent que les services de renseignement de la Confédération helvétique ont étudié la possibilité d’utiliser Bitcoin pour payer en toute discrétion ses agents et ses sources à l’étranger.

En juin dernier, le Ministère public du Canton de Genève a annoncé l’arrestation de Dominique Giroud – important négociant de vin mis en cause pour fraude fiscale et escroquerie – d’un hacker professionnel, d’un détective privé genevois et d’un agent du Service de renseignement de la Confédération (SCR), ancien membre de la Brigade des investigations spéciales de la ­police genevoise.

Les quatre compères sont soupçonnés d’avoir tenté de pirater les ordinateurs de journalistes de la Radio télévision suisse et du Temps avec un logiciel espion pour identifier les sources des fuites concernant les problèmes fiscaux et judiciaires de Dominique Giroud.

En analysant le contenu de l’ordinateur du détective privé, les enquêteurs ont découvert un document nommé « Bitcoin Feb2014 » au nom de l’officier traitant du SRC également arrêté, décrivant comment le service de renseignement pourrait à l’avenir payer ses contacts à l’étranger de façon sécurisée, sans laisser aucune trace de transactions bancaires et de façon invisible en utilisant Bitcoin.

Notons que l’armée américaine s’intéresse également de près à Bitcoin et aux moyens de tracer les transactions. Jim Harper, l’avocat de la Fondation Bitcoin s’est rendu lundi en Floride pour rencontrer des responsables de l’US Special Operations Command afin de les convaincre que Bitcoin n’est pas une menace : « Bitcoin fonctionne sur un système de comptabilité transparent, la base de ce protocole est un système de comptabilité publique ». Les militaires américains confirment : ISIS (Daech) est financé par « d’autres moyens que les monnaies virtuelles ». Laissez-moi deviner… ce ne serait pas avec des billets verts totalement intraçables ?

Sources : tagesanzeiger.ch – letemps.ch – l’affaire Giroud sur Wikipédia – nbcnews.com

Partager: