Binance face aux régulateurs

1
776

Selon un article publié aujourd’hui dans le Financial Times, Binance pourrait suspendre « temporairement » les virements SEPA. Pour l’instant, les virements SEPA sont encore possibles par l’intermédiaire de Banxa, partenaire de Binance, en revanche les dépôts via le réseau britannique Faster Payments ont été désactivés la semaine dernière. 

La plateforme d’échange n’a pas donné davantage de précisions, évoquant simplement « des événements indépendants de [sa] volonté », mais elle a annoncé qu’il n’y aurait pas de frais prélevés pendant un mois (du 7 juillet au 7 août) pour les dépôts en euros par carte bancaire.

Alors que les défis règlementaires se multiplient à travers le monde pour la plus importante bourse d’échange de cryptomonnaies, Changpeng Zhao, son CEO, est revenu aujourd’hui sur le chemin parcouru et la stratégie de son entreprise : Développer son équipe dédiée à la conformité règlementaire et élargir les partenariats facilitant localement cette conformité.

« Compte tenu de l’accent mis récemment sur la réglementation en ce qui concerne Binance, j’aimerais profiter de cette occasion pour partager notre histoire et nos principes, clarifier notre position et notre engagement, et présenter notre approche et nos plans en matière de réglementation et de développement […].

« Nous nous engageons à respecter les règles locales partout où nous opérons. En quatre ans, nous sommes passés d’une simple start-up à ce que nous sommes aujourd’hui. C’est beaucoup de croissance en peu de temps. Notre engagement en matière de conformité s’applique également à la manière dont Binance est organisée. Par exemple, Binance.com n’est pas disponible pour les utilisateurs américains, mais nous avons un partenariat avec Binance.US, qui est une bourse entièrement indépendante conforme et réglementée aux États-Unis, qui fournit aux utilisateurs américains une plateforme de négociation sûre, sécurisée et conforme. Au cours des quatre années, nous avons vu les régulateurs s’intéresser plus activement au secteur dans son ensemble. Nous nous félicitons de cette évolution, cependant, il reste encore beaucoup à faire pour harmoniser le traitement des cryptomonnaies à travers le monde. Nous poursuivons nos efforts de collaboration avec les régulateurs pour répondre à leurs préoccupations alors que le secteur continue de croître. »

A l’heure actuelle, Binance n’est pas encore enregistré en tant que PSAN (Prestataire de Services sur Actifs Numériques) auprès de l’AMF.

Sources : ft.combinance.com