Nouvelle baisse de la difficulté de minage

6
2520

Comme prévu, la difficulté de minage poursuit sa baisse pour atteindre un niveau proche de celui de janvier, permettant au réseau de retrouver un rythme de production de blocs conforme à sa moyenne habituelle [1]. L’ajustement précédent – calculé sur la période du halving et comportant donc à la fois des blocs à 12,5 et des blocs à 6,25 bitcoins – ne prenait donc pas complètement en compte la nouvelle situation financière des mineurs… c’est désormais chose faite et il n’y aura pas de baisse supplémentaire au prochain réajustement mais au contraire une nouvelle hausse, puisque le hashrate [2] remonte depuis dix jours. Pour autant la situation n’est pas stabilisée – certains mineurs remettent provisoirement des machines en service pour profiter sur un cycle de la baisse brutale du hashrate – et il faudra sans doute encore un ou deux cycles supplémentaires pour que les écarts à la hausse et à la baisse entre deux ajustements soient moins vifs. Le réseau se sera alors complètement adapté à la nouvelle « incentive » en éliminant définitivement les machines et les sites qui ne sont plus rentables.

Rappelons que la difficulté de minage est réajustée tous les 2016 blocs afin que le temps de génération de ces 2016 blocs soit de 14 jours (donc une moyenne de 10 minutes entre deux blocs), quelle que soit la puissance de calcul déployée.

Source : coinwarz.com

Pour en savoir plus sur la situation actuelle des mineurs, lire cette excellente analyse (en anglais) de Leo Zhang publiée lundi dernier sur aniccaresearch.tech.


[1] Avec la hausse du hashrate, le rythme moyen de production des blocs est actuellement inférieur à dix minutes... une situation qui va durer une douzaine de jours encore, jusqu’au prochain réajustement.

[2] Le hashrate ou taux de hachage mesure la puissance de calcul du réseau Bitcoin. Voir également : Que calculent les mineurs ?