Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 3383 € -3.83%
USD 3976 $ -3.9%
CAD 5006$ -3.8%

Axelle Lemaire : non au bitcoin, oui à la blockchain

Déclaration d’Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique : « Sur la monnaie il n’y a pas d’officialisation du recours au bitcoin en France […]. Est-ce qu’il faut accepter des transactions monétaires partout, de tous les pays ? Je n’y crois pas, parce que pour moi ça serait l’échec des politiques monétaires qui, par définition, ont un rôle dans l’économie sur la fixation des prix, sur les capacités d’investissement, sur le pouvoir d’achat des agents, des particuliers ou des acteurs économiques. »

« La blockchain qui remettrait en cause la politique monétaire des états, non. Mais la blockchain comme technologie qui oblige à réinventer, à redessiner complètement les processus de décision, les chaines de l’information, on en a pas encore capté tout le potentiel. Dans le secteur bancaire et financier, hormis [les usages] purement monétaires, il y a un potentiel énorme. »

Sur quoi reposera « la blockchain » des bonds de caisse évoquée par Axelle Lemaire dans cette vidéo ? Quel sera l’algorithme de consensus utilisé, la structure de contrôle, la gouvernance, la sécurité, le modèle de génération des tokens ? Comment faire pour que ces tokens ne puissent pas s’échanger et avoir des usages monétaires incontrôlés ? S’agira-t-il d’une blockchain fermée et partagée entre un petit nombre d’acteurs sélectionnés par l’Etat ? Dès lors pourquoi construire « une blockchain » plutôt qu’un simple registre distribué ?

Certes, pour un Etat qui veut garder le contrôle, le Minitel c’est quand même beaucoup  mieux qu’Internet…

Ca y est, je refais une poussée d’urticaire.

Partager: