Prix du bitcoin (moyenne) à 23h32

EUR 865.77 € +2.71%
USD 923.78 $ +3.2%
CAD 1254.21$ +2.42%

Andreas Antonopoulos au Cercle du Coin

Le « Cercle du Coin » [1] a bien sûr célébré le passage d’Andreas Antonopoulos, et ses membres étaient nombreux à assister aux événements organisés par Eureka ou La Maison du Bitcoin (tous deux membres du Cercle). Mercredi après midi c’est de façon plus informelle que les choses se sont passées. Andreas avait de lui-même demandé à rencontrer des « vrais » bitcoineurs. On avait bien senti, la veille à la Merkle Conference qu’il se moquait un peu de tous ceux qui veulent « détacher » comme on dit dans les hautes sphères.

Donc c’est au Sof’s Bar, siège de l’Association qu’une quinzaine de membres ont pu profiter d’un moment informel, verre en main, organisé par Alexandre David et Adli Takkal-Bataille.

« Une après midi fédératrice autour du bitcoin. Sur la table beaucoup de discussions sur ce qu’est et devrait être la monnaie […]. Egalement des discussions techniques sur les évolutions à venir. »Adrian Sauzade, cofondateur de Wekeep et de Czam.

On a pu user et abuser du selfie, et parler librement avec cet orateur exceptionnel qui est simple, direct et amical dans la conversation mais qui à l’occasion peut envoyer une pique en langue française.

« Andreas a répété sa certitude que l’AML et le KYC sont non seulement inefficaces mais interdisent à une grande partie de la population mondiale l’accès à des services bancaires. Il nous a également dit que l’idée de micropaiements entre machines l’intéresse beaucoup mais pas du tout pour l’idée répandue de la machine à laver qui commande automatiquement sa lessive. Pour lui, l’enjeu est plutôt d’utiliser le mécanisme pour sécuriser l’internet des objets, sur l’idée de Hashcash mais avec des micropaiements remplaçant les preuves de travail. Il nous a dit son optimiste sur le fait que nos enfants utiliseront des cryptomonnaies (voire ne connaîtront peut être plus que cette forme de cash) mais que ce serait un chantier de longue haleine (sur 20-25ans). Il a évoqué, enfin, la sortie prochaine de son nouveau livre, Mastering Ethereum » – Laurent MT, concepteur d’oxt.me.

Andreas Antonopoulos, qui avait commencé en français sa conférence de la veille, a eu l’air d’apprécier l’idée d’une association axée sur la francophonie pour le partage et la diffusion d’idées. Le Cercle est en effet avant tout un lieu d’échanges conviviaux. Il tient d’ailleurs sa réunion trimestrielle ce lundi 17 au Sof’s.

Mais il sert aussi d’interface entre ses membres et les « curieux » de tous bords. Il ne se passe donc plus guère de semaines sans qu’un ou plusieurs de ses membres n’interviennent ès-qualité devant les publics les plus divers. Ainsi au cours des derniers jours, à l’Institut de sciences criminelles et de la justice de Bordeaux, devant un petit groupe de membres de l’une des plus hautes juridictions françaises, devant la commission Innovation et Prospective des Experts Comptables, devant EM Tech, FinTech Bordeaux, devant les clubs parlementaires Nouvelles Révolution Industrielle, devant divers cercles patronaux etc. Le Cercle a aussi été approché par un organisme à but non lucratif qui s’est engagé dans la promotion du bitcoin et des blockchains en Afrique.

A côté de cette promotion pédagogique théorique du Bitcoin et des échanges décentralisés, le Cercle veut également encourager les initiatives pratiques et concrètes pour prêcher l’exemple.

Jacques Favier, Secrétaire de cette Association, annonce ainsi que dans quelques jours l’inauguration d’un « Bitcoin Boulevard » au cœur de Paris va couronner une initiative du Cercle à laquelle la Maison du Bitcoin (membre du Cercle) a aussi largement contribué. Les bitcoineurs qui font le tour du monde pourront choisir leur souvenir de Paris dans un ensemble élégant de boutiques amies, et les parisiens qui verront le logo sur ces vitrines sauront que le bitcoin est un signe distinctif de modernité et de talent !

Le Cercle, où l’adhésion se fait exclusivement en bitcoin, a dépassé les 50 membres mais aussi les frontières du périphérique parisien avec des membres (sociétés ou personnes physiques) dans de nombreuses villes françaises mais aussi étrangères, à Bruxelles, Genève et Neuchâtel, Luxembourg, Kehl, Hong-Kong et San Francisco.

(Merci à Jacques Favier)

le-cercle-du-coin

 


 [1] Le Cercle du Coin, dont bitcoin.fr est membre, est une association francophone « sur le bitcoin, les monnaies décentralisées et les blockchains ».

Partager: