Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5133 € +2.39%
USD 6041 $ +2.43%
CAD 7626$ +2.43%

Options de ligne de commande de Bitcoin Core

(Bitcoin Core version 0.13.2)

Options générales :

-? Imprimer ce message d’aide et quitter
-version Imprimer la version et quitter
-alertnotify=<cmd> Exécuter une commande lorsqu’une alerte pertinente est reçue, ou si nous voyons une bifurcation vraiment étendue (%s dans la commande est remplacé par le message)
-blocknotify=<cmd> Exécuter la commande lorsque le meilleur bloc change (%s dans cmd est remplacé par le hachage du bloc)
-checkblocks=<n> Nombre de blocs à vérifier au démarrage (par défaut : 6, 0 = tous)
-checklevel=<n> Degré de profondeur de la vérification des blocs -checkblocks (0-4, par défaut : 3)
-conf=<file> Spécifier le fichier de configuration (par défaut : bitcoin.conf)
-datadir=<dir> Spécifier le répertoire de données
-dbcache=<n> Définir la taille du cache de la base de données en mégaoctets (4 à 16384, default: 300)
-loadblock=<file> Importe des blocs à partir d’un fichier blk000??.dat externe lors du démarrage
-maxorphantx=<n> Garder au plus <n> transactions non connectables en mémoire (par défaut : 100)
-maxmempool=<n> Garder la réserve de mémoire transactionnelle sous <n> mégaoctets (par défaut : 300)
-mempoolexpiry=<n> Ne pas conserver de transactions dans la réserve de mémoire plus de <n> heures (par défaut : 72)
-par=<n> Définir le nombre de fils de vérification des scripts (-4 à 16, 0 = auto, < 0 = laisser ce nombre de cœurs inutilisés, par défaut : 0)
-prune=<n> Réduire les exigences de stockage en élaguant (supprimant) les anciens blocs. Ce mode est incompatible avec -txindex et -rescan. Avertissement : ramener ce paramètre à sa valeur antérieure exige un nouveau téléchargement de la chaîne de blocs en entier (par défaut : 0 = désactiver l’élagage des blocs, >550 = taille cible en Mio à utiliser pour les fichiers de blocs).
-reindex-chainstate Reconstruire l’état de la chaîne à partir des blocs indexés actuellement
-reindex Reconstruire l’état de la chaîne et l’index des blocs à partir des fichiers blk*.dat sur le disque
-txindex Maintenir un index complet des transactions, utilisé par l’appel RPC getrawtransaction (obtenir la transaction brute) (par défaut : 0)

 

Options de connexion :

-addnode=<ip> Ajouter un nœud auquel se connecter et tenter de garder la connexion ouverte
-banscore=<n> Seuil de déconnexion des pairs présentant un mauvais comportement (par défaut : 100)
-bantime=<n> Délai en secondes de refus de reconnexion pour les pairs présentant un mauvais comportement (par défaut : 86400)
-bind=<addr> Se lier à l’adresse donnée et toujours l’écouter. Utiliser la notation [host]:port pour l’IPv6
-connect=<ip> Ne se connecter qu’au(x) nœud(s) spécifié(s)
-discover Découvrir ses propres adresses (par défaut : 1 en écoute et sans externalip ou -proxy)
-dns Autoriser les recherches DNS pour -addnode, -seednode et -connect (par défaut : 1)
-dnsseed Demander les adresses des pairs par recherche DNS si l’on manque d’adresses (par défaut : 1 sauf si -connect)
-externalip=<ip> Spécifier votre propre adresse publique
-forcednsseed Toujours demander les adresses des pairs par recherche DNS (par défaut : 0)
-listen Accepter les connexions entrantes (par défaut : 1 si aucun -proxy ou -connect )
-listenonion Créer automatiquement un service caché Tor (par défaut : 1)
-maxconnections=<n> Garder au plus <n> connexions avec les pairs (par défaut : 125)
-maxreceivebuffer=<n> Tampon maximal de réception par connexion, <n>*1000 octets (par défaut : 5000)
-maxsendbuffer=<n> Tampon maximal d’envoi par connexion », <n>*1000 octets (par défaut : 1000)
-maxtimeadjustment Réglage moyen maximal autorisé de décalage de l’heure d’un pair. La perspective locale du temps peut être influencée par les pairs, en avance ou en retard, de cette valeur. (Par défaut : 4200 secondes)
-onion=<ip:port> Utiliser un serveur mandataire SOCKS5 séparé pour atteindre les pairs par les services cachés de Tor (par défaut : -proxy)
-onlynet=<net> Seulement se connecter aux nœuds du réseau <net> (IPv4, IPv6 ou oignon)
-permitbaremultisig Relayer les multisignatures non-P2SH (par défaut : 1)
-peerbloomfilters Prendre en charge le filtrage des blocs et des transactions avec les filtres bloom (par défaut : 1)
-port=<port> Écouter les connexions sur <port> (par défaut : 8333 ou tesnet : 18333)
-proxy=<ip:port> Se connecter par un mandataire SOCKS5
-proxyrandomize Aléer les authentifiants pour chaque connexion mandataire. Cela active l’isolement de flux de Tor (par défaut : 1)
-rpcserialversion Sets the serialization of raw transaction or block hex returned in non-verbose mode, non-segwit(0) or segwit(1) (default: 1)
-seednode=<ip> Se connecter à un nœud pour obtenir des adresses de pairs puis se déconnecter
-timeout=<n> Spécifier le délai d’expiration de la connexion en millisecondes (minimum : 1, par défaut : 5000)
-torcontrol=<ip>:<port> Port de contrôle Tor à utiliser si l’écoute onion est activée (par défaut :127.0.0.1:9051)
-torpassword=<pass> Mot de passe du port de contrôle Tor (par défaut : vide)
-upnp Utiliser l’UPnP pour mapper le port d’écoute (par défaut : 0)
-whitebind=<addr> Se lier à l’adresse donnée et aux pairs s’y connectant. Utiliser la notation [host]:port pour l’IPv6
-whitelist=<IP address or network> Whitelist peers connecting from the given IP address (e.g. 1.2.3.4) or CIDR notated network (e.g. 1.2.3.0/24). Can be specified multiple times. Les pairs de la liste blanche ne peuvent pas être bannis DoS et leurs transactions sont toujours relayées, même si elles sont déjà dans le mempool, utile p. ex. pour une passerelle
-whitelistrelay Accepter les transactions relayées reçues de pairs de la liste blanche même si le nœud ne relaie pas les transactions (par défaut : 1)
-whitelistforcerelay Force relay of transactions from whitelisted peers even if they violate local relay policy (default: 1)
-maxuploadtarget=<n> Tente de garder le trafic sortant sous la cible donnée (en Mio par 24 h), 0 = sans limite (par défaut : 0)

 

Options du porte-monnaie :

-disablewallet Ne pas charger le porte-monnaie et désactiver les appels RPC
-keypool=<n> Définir la taille de la réserve de clés à <n> (par défaut : 100)
-fallbackfee=<amt> Un taux de frais (en BTC/Ko) qui sera utilisé si l’estimation de frais ne possède pas suffisamment de données (par défaut : 0.0002)
-mintxfee=<amt> Les frais (en BTC/Ko) inférieurs à ce seuil sont considérés comme étant nuls pour la création de transactions (par défaut : 0.00001)
-paytxfee=<amt> Les frais (en BTC/ko) à ajouter aux transactions que vous envoyez (par défaut : 0.00)
-rescan Réanalyser la chaîne de blocs au démarrage, à la recherche de transactions de porte-monnaie manquantes
-salvagewallet Tenter de récupérer les clés privées d’un porte-monnaie corrompu lors du démarrage
-spendzeroconfchange Dépenser la monnaie non confirmée lors de l’envoi de transactions (par défaut : 1)
-txconfirmtarget=<n> Si paytxfee n’est pas défini, inclure suffisamment de frais afin que les transactions commencent la confirmation en moyenne avant n blocs (par défaut : 2)
-usehd Utiliser une génération de clé hiérarchique déterministe (HD) après BIP32. N’a d’effet que lors de la création ou du lancement intial du porte-monnaie (par défaut : 1)
-upgradewallet Mettre à niveau le porte-monnaie au démarrage vers le format le plus récent
-wallet=<file> Spécifiez le fichier de porte-monnaie (dans le répertoire de données) (par défaut : wallet.dat)
-walletbroadcast Obliger le porte-monnaie à diffuser les transactions (par défaut : 1)
-walletnotify=<cmd> Exécuter la commande lorsqu’une transaction de porte-monnaie change (%s dans la commande est remplacée par TxID)
-zapwallettxes=<mode> Supprimer toutes les transactions du porte-monnaie et ne récupérer que ces parties de la chaîne de blocs avec -rescan au démarrage (1 = conserver les métadonnées de transmission, p. ex. les informations du propriétaire du compte et de demande de paiement, 2 = abandonner les métadonnées de transmission)

 

Options de débogage/de test :

-uacomment=<cmt> Ajouter un commentaire à la chaîne d’agent utilisateur
-debug=<category> Extraire les informations de débogage (par défaut : 0, fournir <category> est facultatif). Si <category> n’est pas indiqué ou si <category> = 1, extraire toutes les données de débogage.<category> peut être : addrman, alert, bench, cmpctblock, coindb, db, http, libevent, lock, mempool, mempoolrej, net, proxy, prune, rand, reindex, rpc, selectcoins, tor, zmq, qt.
-help-debug Montrer toutes les options de débogage (utilisation : –help –help-debug)
-logips Inclure les adresses IP à la sortie de débogage (par défaut : 0)
-logtimestamps Ajouter l’horodatage au début de la sortie de débogage (par défaut : 1)
-minrelaytxfee=<amt> Les frais (en BTC/Ko) inférieurs à ce seuil sont considérés comme étant nuls pour le relais, le minage et la création de transactions (par défaut : 0.00001)
-maxtxfee=<amt> Frais totaux maximaux (en BTC) à utiliser en une seule transaction de porte-monnaie ou transaction brute ; les définir trop bas pourrait interrompre les grosses transactions (par défaut : 0.10)
-printtoconsole Envoyer les infos de débogage/trace à la console au lieu du fichier debug.log
-shrinkdebugfile Réduire le fichier debug.log lors du démarrage du client (par défaut : 1 sans -debug)

 

Options de sélection de chaine :

-testnet Utiliser la chaine test

 

Options de relais du nœud :

-bytespersigop Octets équivalents par sigop dans les transactions pour relayer et miner (par défaut : 20)
-datacarrier Relayer et miner les transactions du porteur de données (par défaut : 1)
-datacarriersize Quantité maximale de données dans les transactions du porteur de données que nous relayons et minons (par défaut : 83)
-mempoolreplacement Enable transaction replacement in the memory pool (default: 1)

 

Options de création de blocs :

-blockmaxweight=<n> Définir le poids maximal de bloc BIP141 (par défaut : 3000000)
-blockmaxsize=<n> Définir la taille minimale de bloc en octets (par défaut : 750000)
-blockprioritysize=<n> Définir la taille maximale en octets des transactions à priorité élevée et frais modiques (par défaut : 0)

 

Options du serveur RPC :

-server Accepter les commandes JSON-RPC et en ligne de commande
-rest Accepter les demandes REST publiques (par défaut : 0)
-rpcbind=<addr> Se lier à l’adresse donnée pour écouter des connexions JSON-RPC. Utiliser la notation [host]:port pour l’IPv6. Cette option peut être spécifiée plusieurs fois (par défaut : se lier à toutes les interfaces)
-rpccookiefile=<loc> Emplacement du fichier témoin auth (par défaut : data dir)
-rpcuser=<user> Nom d’utilisateur pour les connexions JSON-RPC
-rpcpassword=<pw> Mot de passe pour les connexions JSON-RPC
-rpcauth=<userpw> Nom d’utilisateur et mot de passe haché pour les connexions JSON-RPC. Le champ <userpw> vient au format : <USERNAME>:<SALT>$<HASH>. Un script python canonique est inclus dans share/rpcuser. Cette option peut être spécifiée plusieurs fois.
-rpcport=<port> Écouter les connexions JSON-RPC sur <port> (par défaut : 8332 ou tesnet : 18332)
-rpcallowip=<ip> Permettre les connexions JSON-RPC de sources spécifiques. Valide pour <ip> qui sont une IP simple (p. ex. 1.2.3.4), un réseau/masque réseau (p. ex. 1.2.3.4/255.255.255.0) ou un réseau/CIDR (p. ex. 1.2.3.4/24). Cette option peut être spécifiée plusieurs fois
-rpcthreads=<n> Définir le nombre de fils pour les appels RPC (par défaut : 4)

 

Options de l’IU :

-choosedatadir Choisir un répertoire de données au démarrage (par défaut : 0)
-lang=<lang> Définir la langue, par exemple « fr_CA » (par défaut : la langue du système)
-min Démarrer minimisé
-rootcertificates=<file> Définir les certificats SSL racine pour les requêtes de paiement (par défaut : -system-)
-splash Afficher l’écran d’accueil au démarrage (par défaut : 1)
-resetguisettings Réinitialiser tous les paramètres changés dans l’IUG