Prix du bitcoin (moyenne) à 03h30

EUR 2019.93 € -2.79%
USD 2253.87 $ -2.52%
CAD 3083.88$ -1.74%

Nick Szabo créateur de Bitcoin ?

Des linguistes de l’Université d’Aston en Angleterre ont analysé les écrits de plusieurs personnalités susceptibles d’avoir pu contribuer à la naissance de Bitcoin. Objectif : trouver l’auteur du fameux « white paper » de Bitcoin publié le 1er novembre 2008.

Ainsi, de début de Mars à début Avril, une équipe de quarante étudiants, dirigée par le professeur Dr Jack Grieve, a comparé le document aux publications de treize « suspects » : Dorian Nakamoto, Vili Lehdonvirta, Michael Clea, Shinichi Mochizuki, Gavin Andresen, Nicholas Szabo, Jed McCaleb, Dustin D Trammel, Hal Finney, Wei Dai, Neal King, Vladimir Oksman et Charles Bry. Conclusion : Nicholas Szabo serait l’auteur principal de ce document et, par conséquent, le créateur probable de bitcoin.

Les productions écrites de Nick Szabo sont, selon l’équipe, celles qui ont le plus grand nombre de correspondances linguistiques avec le « white paper », notamment la fréquence de certaines expressions comme « trusted third parties (tiers de confiance) », « for our purposes », « need for… », « chain of… ». D’autres indices vont dans le sens de cette hypothèse : les virgules avant « and » et « but », le grand nombre d’adverbes en « -ly », l’utilisation de la première personne du pluriel. En outre, les chercheurs ont constaté que le « white paper » a été rédigé à l’aide de latex, un système open-source conçu pour produire des documents techniques et scientifiques. Latex est également utilisé par Nick Szabo pour toutes ses publications.

Informaticien diplômé de l’Université de Washington en 1989, Nick Szabo a développé entre 1998 et 2005 un projet de monnaie numérique décentralisée qu’il a appelé BitGold, sorte de précurseur direct de Bitcoin, mais il s’est toujours défendu d’être le père de Bitcoin, arguant que cela pourrait tout aussi bien être Wei Dai ou Hal Finney qui, eux aussi, ont découvert et apprécié avant tout le monde les idées de Nakamoto.

En décembre 2013 un autre chercheur, Skye Grey, avait effectué une analyse sylométrique qui avait mené à la même conclusion. Il vient d’ailleurs de développer de nouveaux arguments en faveur de sa thèse :

« – Nick Szabo est un universitaire exceptionnellement brillant à l’intersection de l’informatique, le droit et l’économie. Il a inventé Bitgold, il a inventé les contrats intelligents. Le terme « génie » est approprié.

– De 1998 à 2005 Nick Szabo a travaillé (seul) sur un projet de crypto-monnaie décentralisée nommé provisoirement Bitgold. Il est l’un des rares, avec Wei Dai, Hal Finney, Adam Back, et David Chaum, à avoir fait des recherches sur ce sujet avant Bitcoin.

– En avril 2008, quelques mois avant l’annonce de la naissance de Bitcoin, il a publiquement demandé de l’aide pour coder un projet. 

– Quelques jours après la publication du « white paper » de Bitcoin, Nick Szabo a post-daté toutes les mentions publiques de ses recherches de manière ce qu’elles semblent postérieures à Bitcoin.

– Le « white paper » ne fait aucune mention des recherches de Nick Szabo, alors qu’il est en grande partie basée sur elles. Au lieu de cela, il cite quelques personnes qui semblent avoir inspiré la recherche de Nick Szabo.

– Le « white paper » a été initialement publié sur une liste de diffusion de cryptographie connue de Nick Szabo. Il a pris la forme d’un article scientifique, respectueux de toutes les normes académiques, ce qui indique un universitaire.

– Nick Szabo est devenu complètement silencieux sur ses recherches après avoir demandé de l’aide en avril 2008.

– Interrogé sur l’identité de Satoshi Nakamoto, Nick Szabo a fait une réponse qui implique qu’il connaissait son identité. Nick Szabo jamais répondu lorsqu’on lui a demandé directement s’il était Satoshi Nakamoto.

– Le calendrier des messages du forum de Satoshi Nakamoto indique qu’il était situé dans le même fuseau horaire que Nick Szabo.

– Une analyse des expressions trouvées dans le « white paper » indique une correspondance avec les tics d’écriture de Nick Szabo, et cela à un niveau tel que ça ne peut pas être une coïncidence ».

Sources : betabeat.com – likeinamirror.wordpress.com

Partager: