Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 3052 € +0.03%
USD 3457 $ +0.08%
CAD 4624$ -0.03%
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Nipconf 2016, la fin de l’argent ?

21 octobre 2016 de 9 h 00 min à 16 h 00 min

219CHF

« Aristote définissait l’argent par 3 fonctions: unité de compte, réserve de valeur et intermédiaire pour les échanges. Avec la dématérialisation des supports monétaires, nos usages changent : si l’argent vivra encore longtemps, sous quelle(s) forme(s) va-t-il renaître? à quels changements nous attendre, au travail et dans le quotidien? et quelles alternatives à l’argent, sinon ? »


Programme

09:00 – 09:05 – Marco Brienza (NIPCONF) : Introduction

09:05 – 09:20 – Guillaume Olivier Doré (F) / Benoit Curdy (ROBIN’FINANCE) : La finance a changé (ou pas)

L’apport des technologies dans les services financiers bouscule les modèles traditionnels et oblige l’industrie entière à se réinventer. Lors de l’ouverture de la Nipconf, Guillaume-Olivier Doré nous apportera son éclairage sur ce nouveau monde et nous dira si la finance a vraiment changé.

 

09:20 – 09:50 – Hugues Le Bret (F) / Eric Charpentier (F) (COMPTE NICKEL / MORNING) : La disruption du modèle bancaire

Internet, les mobiles, les réseaux sociaux: la digitalisation de la société a profondément changé les usages et la manière dont nous consommons les services. Les banques traditionnelles ne sont pas épargnées par ce phénomène. Les clients attendent toujours plus de personnalisation dans un monde où l’instantanéité est devenue la norme. C’est dans ce contexte que naissent les innovations et parmi elles, de nouveaux modèles bancaires – appelés aussi « néo-banques » – sont apparus. Hugues Le Bret nous raconteras comment Les Comptes Nickel permettent d’ouvrir un compte en banque en quelques minutes chez un buraliste, tandis qu’Eric Charpentier nous présentera ce qu’est le co-banking au travers de la startup Morning.

 

09:50 – 10:05 – Guillaume Dubray (CH) (POLYTECH VENTURES) : Bank as a Service

Et s’il était possible à tout à chacun de créer sa propre banque ? Grâce au monde des APIs, des webservices et du cloud, il est déjà possible de créer de nouveaux services en constituant, comme des légos, un ensemble de fonctionnalités mises à disposition du client. Le concept de Bank As A Service est un modèle disruptif qui vient transformer le modèle classique d’une banque, en fournissant à des tiers des briques de son core business (par exemple les fonctions du back-office) et en permettant à ses mêmes tiers de créer leur propre front-office. Les possibilités sont énormes et cela permettrait notamment de créer de nouvelles expériences clients, générant ainsi de nouveaux usages. Guillaume Dubray nous présentera en détails les possibilités offertes par le futur de la banque.

 

10:05 – 10:35 – Pause : RÉSEAUTAGE

Un moment pour #tester les concepts interactifs de la Zone Expérience et pour réseauter !

 

10:35 – 11:05 – Pr. Vincent Pignon (CH) / Key Portilla Kawamura (ES) (WECAN.FUND / STUDIO BANANA) : Le crowd funding

Le crowdfunding – ou financement participatif – restera sans doute l’une des réalisations les plus visibles de la fintech aux yeux du public. Pourtant, il n’est pas nouveau: l’acte de collecter les dons d’une communauté de personnes pour financer un projet existait bien avant Internet. Mais la grande toile a changé la donne et permis la transformation d’un usage vers une nouvelle forme, plus puissante. Avec l’évolution du cadre législatif, il devient également possible de prendre part aux projets en tant qu’actionnaire (equity crowdfunding) ou encore de faire un prêt (crowdlending). Pour décrypter ces enjeux, Vincent Pignon nous expliquera quelles sont les innovations en la matière, tandis que Kay Portilla-Kawamura nous racontera comment est né le succès de ses produits innovants financés grâce au crowdfunding.

 

11:05 – 11:30 – Invités: Alexis Roussel (CH) / Alexa Fernandez (UK) / Jean Rossiaud (CH) – Modératrice : Marjorie Théry (BITY / BBVA / LEMAN) – Table ronde : nouvelles monnaies, nouvelle finance ?

La digitalisation de la société implique une dématérialisation croissante de notre environnement. De la monnaie traditionnelle (monnaie-fiat) à la monnaie digitale, il n’y a qu’un pas. L’apparition des crypto-monnaies comme le Bitcoin, les initiatives d’organisation décentralisées basées sur l’Ether comme TheDAO, sont autant de signes qu’une nouvelle économie – digitale et partagée – est entrain d’apparaitre. Alors la question de la décentralisation se pose: avec ces nouvelles monnaies, va t-on assister à une nouvelle finance, à une nouvelle économie ? Débat lancé autour de cette table ronde animée par Marjorie Théry, avec les acteurs de ces nouvelles monnaies : Jean Rossiaud créateur de la monnaie Le Léman, Alexandra Fernandez de la banque espagnole BBVA, Alexis Roussel précurseur suisse du Bitcoin et également impliqué dans l’aventure de TheDAO.

 

11:30 – 13:00 – Réseautage – Pause Lunch

Un moment pour #partager un bon repas et réseauter !

 

13:00 – 13:25 – Kim-André Potvin (CH) (BNP) : La transformation digitale des banques

Si la banque innove depuis que les coffres existent (e-banking, mobile banking ou banque multicanal en constituent de récents exemples), elle fait face aujourd’hui au phénomène de “néo-banque”, ces nouveaux acteurs qui l’obligent à repenser son positionnement et sa stratégie. Remettre le client au centre des préoccupations, cela signifie aujourd’hui personnaliser cette relation, assurer la transparence des coûts, être disponible en tous temps. Pour ce faire, les banques doivent se réinventer et mettre le digital au coeur de leur stratégie. Cette transformation implique avant tout un changement de l’organisation et des processus, un cheminement souvent planifié sur plusieurs années. Pour nous faire découvrir les dessous d’un tel plan, Kim-Andrée Potvin racontera les étapes par lesquelles passe la transformation digitale d’une grande banque et ce que cette révolution peut apporter.

 

13:25 – 13:50 – Stephan Tual (UK) (SLOCK.IT) : La révolution blockchain

La blockchain peut modifier en profondeur la manière dont Internet est conçu et utilisé. Rien que cela? loin s’en faut: la transformation digitale de nos sociétés modernes et de secteurs d’activité à forte valeur ajoutée (pas seulement la finance, mais aussi le notariat, l’usufruit de biens mobiliers ou immobiliers, l’organisation des entreprises, etc.) sont concernés par cette révolution annoncée. Le potentiel est là, mais le chemin jusqu’à son utilisation de masse encore long; car si les technologies sont prêtes pour soutenir le lancement de la blockchain comme nouveau modèle économique à la fois non-intrusif et profitable, encore faut-il que les parties-prenantes y adhèrent. Pour comprendre cette révolution en marche, la Nipconf accueille un expert international, Stéphane Tual, ancien COO d’Ethereum et co-fondateur de Slock.it ou, plus récemment encore, du projet de TheDAO qui a défrayé la chronique. Stéphane partagera avec nous les challenges et les opportunités d’un Internet décentralisé.

 

13:50 – 14:20 – Réseautage – Pause

Un moment pour #tester les concepts interactifs de la Zone Expérience… sans oublier de réseauter !

 

14:20 – 14:50 – Alexandre Gaillard (CH) / Eric Thuillier (CH) (INVESTGLASS / INVESTIVITY) : Les robots de la finance

Intelligence Artificielle, algorithmes, automatisation, ces termes sont devenus omniprésents dans l’ère digitale. A l’instar des robots dans les chaines de production ou des robots de la médecine, voici venu le temps des robots de la finance. Si de tout temps la gestion d’un portefeuille d’assets financiers était l’apanage des conseillers financiers, aujourd’hui grâce à l’automatisation et à l’intelligence artificielle il est possible d’obtenir les mêmes résultats, parfois meilleurs. Comment sont utilisés ces robo-advisors et par qui ? Quelles en sont les limites ? Peut-on leur faire confiance ? Est-ce que cela permet aux conseillers financiers de se concentrer sur la relation client ? Autant de questions auxquelles Alexandre Gaillard répondra pour expliquer ces nouvelles technologies. Eric Thuilier nous dévoilera également pourquoi l’humain ne vas pas disparaitre et comment, au contraire, son expertise sera plus que jamais valorisée.

 

14:50 – 15:20 – Thierry Kneissler (CH) / Adrien Treccani (CH) (TWINT / METACO) : Les nouveaux paiements

Le digital a déjà transformé nos vies: les réponses à nos questions se trouvent chez Google, les objets dont nous rêvons sont à portée de clic sur Amazon et nos amis partagent leurs vies sur Facebook. Il en va de même lorsqu’il s’agit de paiements. Avec l’évolution de la technologie, nos usages changent. Payer dans des boutiques physiques avec son smartphone est aujourd’hui une réalité. Payer avec des bitcoins le devient. Thierry Kneissler nous présentera l’innovation suisse qui boulverse les moyens de paiements actuels et se tient prêt à concurrencer les GAFA, à commencer par Apple Pay récemment entré sur sol helvétique. Adrien Trecanni quant à lui nous expliquera pourquoi il est nécessaire d’avoir des passerelles entre les systèmes de paiement traditionnels et les nouveaux moyens de paiements, notamment ceux offerts par les cryptomonnaies.

 

15:30 – Conclusion & réseautage

Détails

Date :
21 octobre 2016
Heure :
9 h 00 min à 16 h 00 min
Prix :
219CHF
Site Web :
http://www.nipconf.com/

Organisateur

Nipconf
Site Web :
http://www.nipconf.com/

Lieu

HEG Genève – Haute Ecole de Gestion Auditoire Battelle
17 rue de la Tambourine
Carouge, 1227 Suisse
+ Google Map